Clash CAF

Article : Clash CAF
Étiquettes
10 février 2013

Clash CAF

 

can-2013Je ne veux pas qu’on pense que c’est le dépit –de n’avoir que la troisième place avec les aigles du Mali -qui me fait dire une telle chose mais cette Coupe d’Afrique des Nations  est un échec coté arbitrage.

Le nombre des erreurs d’arbitrages auquel nous avons assisté est incroyable ! Et encore plus incroyable le nombre de penalties dont a bénéficié l’équipe National du Ghana les Blacks stars.  Ce n’est pas pour dénigrer cette belle équipe qui a brillamment représenté le continent à la dernière coupe du monde, d’ailleurs je me rappelle encore les sensations par lesquels je suis passée lors que leur match contre l’Uruguay et le penalty raté par Gyan Assamoah pendant la dernière coupe du monde. Et ce Suarez qui a sorti notre but de la main … non ce n’est pas un clash du Ghana, d’ailleurs je n’ai aucune raison de les clacher, le Mali-mon pays- les a battu par un bon score 3-1 malgré un autre penalty ombrageux de l’arbitre du joueur- mais contre la CAF.

L’arbitrage auquel nous avons assisté est une honte pour le football africain. Que pourrions-nous dire si de telles erreurs sont faites à l’encontre des équipes africaines quand c’est au niveau international ? Le cas Pitriopa est fort édifiant : c’est la victime qui est sanctionnée d’un carton jaune qui l’envoi non seulement aux vestiaires  mais aussi lui coupe toute espoir de jouer la finale –si jamais son pays arrive à se qualifier- que l’arbitre se permette cela en demi-finale c’est fantasque- je veux dire aberrant en fait, j’ai même eu peur qu’il siffle un penalty contre le Burkina sur ce coup-là l’arbitre est plus qu’en question, la CAF a réagi  et même agit ! À la bonne heure ! Heureusement les étalons avaient pris assez d’élan pour sauter plus haut que les noirs étoiles, non les Etoiles Noirs du Ghana. Ils méritent d’être en finale. 

Le pire des arbitrages auquel  j’eu assisté pendant cette Can a été je pense bien le match Tunisie-Togo. Ce n’est pas parce que je supportais le Togo de mon petit frère Aphtal contre la Tunisie qui a osé dénoncé l’intervention si bénéfique de la France pour libérer ma ville natale, non mais j’étais sidérée : comment fait cet arbitre-et ses assistants- pour ne voir que les fautes commises- et parfois même pas- sur les tunisiens et toujours tendre la main pour dire « continuez de jouer » quand il s’agit de celles faites sur les joueurs togolais et deux penalties y sont passé ainsi. C’est désolant ! Je suis indignée, j’en écrirai une lettre à Issa Hayatou-mais il ne faudrait pas qu’il emprunte les lunettes de ses arbitres pour la lire- faire des compétitions propres  et transparents –comme s’il s’agissait d’élections, suivez mon regard- est un défi que le continent africain doit relever.

Pour ponctuer mon indignation j’ai des cartons aux couleurs différentes de celles des arbitres. J’attribue un carton noir de tristesse pour ses velléités à enterrer le football africain.  Est-ce parce que c’est la deuxième CAN qu’elle organise en deux ans que la CAF se retrouve avec des arbitres qui méritent d’être expulsés de tout terrain  et à jamais? J’attribue un carton bleu –qui représente l’espoir pour moi – à la sélection du Cap Vert pour sa belle participation. Je leur dis du courage, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Au beau public sud-africain  et leur vuvuzela-qui me donne des maux de tête- je donne un carton violet- c’est ma couleur préférée-. Ils ont été formidables ; ils remportent une autre coupe à leur manière. Les images des tribunes sont toutes belles, même quand elles montrent des personnes en larmes, c’est toujours noble !

Quant à LC2 qui nous propose les images de la coupe d’Afrique sur les télévisions nationales je les informe que leurs commentaristes- je me demande si le mot existe, en tout cas nous les appelons comme ça !- ont un carton jaune  pour une mauvaise expertise. Le clash ne leur est pas destiné mais leurs commentaires et les jugements-surtout quand il ne cesse de réclamer un carton rouge pour des fautes qui n’existaient pas à  l’encontre du défenseur burkinabé Coulibaly  pendant la fameuse demi-finale contre le Ghana, ils appellent les nigérians des nigériens, les burkinabés des burkinabaises. Vraiment la CAN a besoin d’un coup de pinceau après celle-ci! peut être la CAF même.

 Le Football n’est pas qu’une affaire d’hommes.les femmes aussi ont leur mots à dire .

 Né ya fo pian ! « Je l’affirme »  pour traduire du Bamananka.

 Quand le soleil se lève, on ne peut le couvrir avec la pomme de la main, proverbe sonraï.

 

Partagez

Commentaires