Coté classe

je propose de temps à temps de partager mon expérience  avec mes élèves. Je suis chargée des cours de législation scolaire et Morale professionnelle dans les classes de 2ème et de 3ème année à L’IFM (institut de formation de maitres franco-arabe) de Tombouctou.

Depuis avril 2012, notre établissement est réfugiée à Bamako. Pour les élèves, l’expérience est nouvelle.Les conditions bien plus pire qu’à Tombouctou. Plus question de se plaindre de la nourriture de Oumou ( la  femme qui y détenait une cantine privé) car il n’y a pas de Oumou à Bamako. Ni des lits du dortoirs quand il n’y en a plus! pas de plaisanterie à propos de « Djoussouma Goundaye » le riz au gras spécifique de Tombouctou.

On pourrait plutôt se plaindre de  tellement de chose ici, à Bamako! ce n’est pas pour comparer à Tombouctou ou dénigrer, je sais que le traumatisme causé par l’arrivée des troupes barbus d’Anesardine est encore présent. Surtout que personne dans notre établissement n’a eu à faire l’objet d’une prise en charge psychologique d’aucune sorte.

Il serait bien difficile de retrouver l’ambiance d’avant, mais de là à ne plus vouloir retourner à Tombouctou? c’est un pas que la direction de l’hégire se laisse franchir.

Mon blog est ma tribune. j’y exprime sans complaisance ma joie de retrouver ma ville natale, ma mère, mon père, mon lit, les étoiles que je contemple du toit,le sable fin de notre cour,  son vent frais, mon « kondey » (groupe ), mon association, mes tantes, mes cousines, mes amis, mon boucher Inazoum et son humour sans limite sur les femmes courtes de taille, memes ceux qui ne m’aiment pas.

MON BLOG EST MA TRIBUNE. Je ne pourrais m’empêcher d’y exposer mon indignation lorsque j’appris les tractations pour un transfert définitif de l’Hégire à Bamako ou dans une région moins menacée (Mopti, Koutiala?). Ni mon refus de m’adapter à la vie bamakoise.

j’ai une certitude. je ne travaillerai pas à Bamako l’année scolaire qui s’annonce. Heureusement que mon ministère de tutelle et le chargé de recherche et de Formation l’académie de Tombouctou m’ont rassuré.

je serai entrée en dissidence peut être , je n’aurai pas eu raison car il me faut servir le Mali partout où besoin il y a . Mais j’aurai fait comme tous ces enseignants sans scrupules qui n’ont pas cherché de lieu d’affectation , me contentant d’envoyer des chèques pour qu’on me renvoie mes salaires chaque mois.La rentrée scolaire 2012-2013 aura lieu dans la ville des 333 saints, nous retrouverions nos classes au portes volées et sans fenêtres? j’en jubile… et vous donne rendez-vous sur cette page pour parler uniquement de classe.

 

The following two tabs change content below.
Faty
Formation de psychologue, enseignante d'abord ensuite beaucoup d'autres métiers. ..engagée jusqu'au bout et eternelle amoureuse de sa ville natale , Tombouctou.

1 thought on “Coté classe

  1. vous avez tous dit si il ya de l,electricte ,l,au et securité pas de probleme,Tbtou c,est le Mali ,à bko ici ya des probleme comme (deplacement,logement ,brui, pas der profes…ect)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *