Le serment du jeu de Paume de David, symbole du pouvoir démocratique. Crédit : la-philosophie.com

D’Europe en Afrique, le mot démocratie change de sens, la stabilité  semble bien difficile à atteindre pour les Africains…

La formule magique de l’alternance, de combat politique dans une arène des idées  ne marche pas sur le vieux contient, sans oublier Madagascar, bien sûr !

Le Mali ? Secoué chaque décennie par des mouvements rebelles indépendantistes arabo-touaregs.

Le Niger ? D’incessants coups d’Etat qui se veulent républicains.

Le Burkina Faso ? Dirigé de main de maître – pour ne pas dire de fer- par un Blaise Compaoré  qui depuis son coup d ‘Etat contre « le révolutionnaire Sankara », a transformé la présidence en un trône qu’il ne quitterait pas d’aussitôt, foi de sénateur!

La Côte d’Ivoire ? Longtemps stable, un coup d’Etat –encore un autre- fait tout basculer et une guerre a failli la partitionner, n’eut été l’intervention de la France-encore une autre !-

Soudan ? Son président, Oumar El-Bechir est inculpé par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité, mais reste soutenu par ses confrères présidents.

Le Togo ? Le fils d’Eyadema, fort Faure, s’est tranquillement installé au pouvoir après le décès de son président de père.

C’est à en croire que les partis d’oppositions africains ne peuvent pas gagner d’élections à la régulière. Et pourtant si, pourront dire certains : Wade l’a fait au Sénégal. Mais malheureusement, ce même Wade s’est sérieusement accroché au pouvoir. Aussi. Comme les autres. Heureusement que le peuple a compris qu’il avait le pouvoir de le faire partir par les urnes.

La liste pourrait bien continuer : Gambie, Cameroun, Kenya, la République démocratique du Congo, l’autre Congo, la République centrafricaine.

Il y a l’Afrique du Nord, qui connut un printemps qui emporta plusieurs ténors Kadhafi, Ben Ali… et laissa ces pays dans une instabilité inquiétante.

 

Faty

About Faty

Blog ne doit pas rimer avec flop pour moi car c'est une tribune pour tous mes combats. je suis psychologue de formation, observatrice de nature, enseignante de profession, blogueuse par passion pour l’écriture, militante de conviction, mon humour est un bon compagnon...Mon salut de Tombouctou.

11 Thoughts on “La démocratie est-elle faite pour l’Afrique?

  1. Je ne me souviens pas avoir vu une année aussi sinistre que celle qui vient de passer (2013) en Afrique, partout des rebellions qui explosent, des groupes terroristes, la crise, des morts naufragés, etc.
    Je ne suis surtout pas de ceux qui croient en une « démocratie à l’Africaine », que l’on pourrait justement qualifier de « Electoral autoritharianism »

  2. Moi je vois surtout un certain lavage de cerveau qu’on fait aux africains en essayant de déguiser des bourrages d’urnes en plébiscites et en faisant de personnes imposées par les « hautes instance dirigeantes’ »d’Afrique en presidents démocratiquement élus. c’est désolant pour ce peuple trompé et malmené au gré d’intérêts non avoués.

  3. Le tableau que du dépeint est très réaliste… Mais je n’ai pas vu ta réponse. L’Afrique est-elle prête pour la démocratie finalement? Ou la royauté devrait-elle faire son grand retour?… Il m’arrive parfois de le souhaiter… La au moins on à une lignée dirigeante et on en parle plus.
    Le problème c’est que les dirigeants n’ont pas compris que la mentalité du peuple africain à changée… D’autant plus que les médias et autre réseaux sociaux ont accentué cette nouvelle ision quand à la gestion de nos États…

    • le Ghana est la reponse à la reponse Babeth, il n’y a pas un peuple et un système qui lui va mais c’est juste une question d’efforts. Pour pouvoir prétendre à la démocratie il faudrait relever le defi du developpement en donnant la place qu’il faut à l’education. Un peuple analphabète ne pourra pas comprendre les rouages de la democratie: ils continuerons à voter sur ordre du chef de village, ou sur ordre du mari quand on parle des femmes.

    • Je suis d’accord avec Babeth, si j’étais « ton prof » à l’univ, je dirais : « oui, mais quel est ton point de vue?  »
      ça nous a manqué… :)

  4. La question mérite d’être posée. Les dirigeants africains ont dans leur tête, un esprit de gestion monarchique. Cela s’explique par la moule dans laquelle ils sont sortis.

  5. Moi je ne suis pas aussi pessimiste que vous. Oui l’Afrique est faite pour la démocratie (comme tous les autres peuples du monde). Ce ne sont pas pour des raisons biologiques que la démocratie connait actuellement des ratés sur ce continent mais pour des raisons d’éducation, de mentalités parfois rétrogrades (qui ont la vie dure mais qui tendent à disparaître heureusement).

    Quand vous regardez l’histoire de l’Afrique depuis les indépendances, ce continent s’améliore au niveau de sa gouvernance. Des années 60 à la fin des années 80 ce fut l’époque des partis uniques autoritaires qui ne souffraient d’aucune contestation. Les annees 90 et mi 2000 ont été marqués par le multipartisme mais avec des scores staliniens (97% des voix) pour les partis au pouvoir. La fin des années 2000 est marqué pr des élections plus équilibrés qui même si la fraude est toujours présente représentent une meilleur réalité des aspirations du peuple…. j’ose espérer que la prochaine étape du processus sera des élections démocratiques TOTALEMENT transparentes en Afrique et ca va venir.

    L’Afrique n’est pas condamnée à être différente du reste du monde. L’émergence de sociétés civiles fortes avec les nouvelles TIC est un bon signe de la continuité vers la démocratisation de je vous parlais tout à l’heure.

    2013 fut sans nul doute une année difficile pour certains pays africains mais ce ne fut pas la pire. Toutes les études démontrent que le Continent a connun son pIc de violence et de coups d’états au tournant des années 80-90 et depuis la violence baisse ;)

    • Merci Daye pour cette réponse de spécialiste à la question, en fait le constat est amer mais je ne suis pas non plus fataliste et ne crois en rien qu’il y a une prédisposition génétique à un système politique, ce serait de la morbidité intellectuelle et une autoflagellation. NON la democratie n’est pas faite pour un continent précis!

  6. J’apprécie hautement votre votre démarche et la pertinence de votre analyse. Parler de la question démocratique en Afrique c’est certes un sujet vaste, parfois difficiles à cerner avec les spécificités de chaque Etat, la nature des régimes qui s’y trouvent…. Néanmoins, j’attendais à ce que le nom de ma Guinée(Conakry) y figure. C’est vrai qu’on ne peut pas tout dire dans un billet mais le cas guinéen est exceptionnel et paradoxal: c’est pourquoi j’aime à le dire que la Guinée est le pays des paradoxes et bizarreries du monde: dite »Château d’eau d’Afrique, mais manque d’eau dans la capitale », c’est un élément de preuve et une parfaite illustration, à mon humble avis de ces paradoxes et absurdités. Mais comme dirait l’autre, toute personne qui écrit l’histoire d’une chose va s’attendre à ce qu’il soit reproché pour avoir dit telle chose ou n’avoir pas mentionner une autre. C’est dans l’ordre naturel des choses. Merci et bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Post Navigation