Le liebsterg award de Faty

 

 je l'adore ...
je l’adore …

Escale du Liebsterg award dans le vestibule de la femme de Tombouctou, heureusement qu’il s’écrit plus qu’il ne se prononce et qu’on peut copier et coller le mot sinon je vous assure moi et l’allemand faisons deux.  Pour la petite histoire, c’est un trophée que vous accordez à vos blogs préférés. Tu es nominé ? C’est comme si tu as l’objet en main. Donc félicitez-moi après lecture-pourquoi pas dès maintenant ?-

Une bonne aubaine pour parler de votre petite personne et dévoiler même certains pans, pas toujours positifs de votre personnalité, sans s’en rendre compte. Pourtant que d’efforts pour les cacher et se montrer sous un jour toujours rayonnant.

La mystérieuse
La mystérieuse

Ce trophée ne doit pas procurer la même sensation que le Bob’s du meilleur blog en français que  Alimou Sow a remporté haut la main. D’ailleurs je ne suis pas étonnée de ne pas le voir se prêter au jeu bien que nommé pas plusieurs mondoblogueurs. Il n’a pas le temps la nouvelle star de Mondoblog. Exit Florian Ngimbis et son regard de James Bond africain qui plait tellement aux filles (même le sachant malade, je ne peux pas être gentille avec Florian, excusez du peu  mesdames !).

J’ai été nominée par sept mondoblogueurs auxquelles je dois réponse. Je traine des pieds. Je voudrai bien me dérober bien qu’ayant éprouvée de l’impatience et de la curiosité quant aux personnes qui me nomineront.  Mes nomineurs (je sais que le mot n’existe pas mais pourquoi ne pas l’inventer pour la circonstance ?) sont :

Pascaline Breuil la française qui vivait au Caire, qui a aimé Dakar. Elle est devenue une grande amie à Dakar. J’avoue l’avoir prise pour Aurore. Mais bon, Aurore aussi est une fille en or.je sais que j’aurai la place de commentateur si jamais elle parvient à être nommée directrice des programmes de Canal+.

Serge Katembera ,  Le garçon qu’on croirait timide, tellement vivant, polyglotte (comme beaucoup de mondoblogueurs d’ailleurs) et si ouvert. J’apprécie Serge. Il le sait. Tout le monde le sait (je veux dire tout MONDOBLOG). Un vrai citoyen du monde congolais, étudiant et aimant le Brésil, né en France. C’est un sage déjà à 27 ans.

Sara, pseudo : Limoune, citron, mon reflet, reflex, karaté – hum…blogueuse en situation à Dakar– qui me fait chaque fois réfléchir. Un reflet bien bizarre qui ne connaissait pas Zlatan Ibrahimovic en vivant en France. Son ânier… que nous cherchions ensemble (hum…  il parait !!! je  me demande comment je réussirai là où certaines ont échoué ma douce hibou). Miroir, miroir cherche ton ânier  rapidement j’ai déjà le mien -sans sel-

Mamady Keita, l’étudiant guinéen en Ukraine. Un frère. Un petit-frère émouvant  et si appréciable, gentil. J’ai eu un plaisir fou à jouer une partie de foot avec lui à Dakar sur console bien sûr ! Il m’a battu, mais je suis bonne perdante et fair-play. Je sais maintenant qu’il me faut chercher une console de PlayStation 3 ou un émulateur pour jouer avec mon ordi, ma PS2 est dépassée.  Que Dieu le préserve des méfaits des filles !

Boubacar Sangaré, l’étudiant malien. Bouba le doux qui souffre comme ces milliers d’étudiants maliens, une souffrance par laquelle je suis passée il y a dix. Il est jeune mais si plein de convictions. D’avenir. En plus sa ville préférée est ma ville natale : nous ne pouvions que nous entendre. C’est mon chauffeur de moto aussi parfois. (Suis-je la seule à en avoir ?). Sa gentillesse n’a pas de borne. Que Dieu lui donne une bonne ânière.

Josiane Kouagheu : une fille formidable, d’une douceur  et d’une gentillesse sans égale. Je ne pense pas lui avoir servi une seule de mes blagues de mauvais gout. Elle semble presque craindre le monde.  Elle est si réservée. Josiane les hommes ne sont pas aussi méchant qu’ils en donnent l’air suffit qu’ils t’aiment. Je te souhaite de connaitre cette complicité. Tu en sortiras encore plus grande.

Mohamed Sneiba : une nomination qui ne m’a pas beaucoup étonnée car  nous sommes devenus presque coutumier à Dakar, toujours assis à la même table échangeant sur les différences entre le Mali et la Mauritanie.

A. Moi en 11 points –de suture ?-

Je ne sais pas. La règle du jeu n’impose pas de donner ses impressions sur ceux qui vous ont nominé mais l’occasion était trop belle pour ne pas la tenir. Je l’ai fait.

Elle demande de se présenter en 11 points.  Je m’y soumets-pour une fois, car mon gout pour la révolte , la contradiction est immense. Mais je ne vous cache pas l’envie folle que j’ai  eu de m’y soustraire, alors qu’en même temps j’étais pressée d’être nominée.  Je m’attendais bien à une nomination de la part de trois  ou quatre personnes qui n’est pas venue. Je me suis surestimée ou flouée. Non c’est juste un jeu et dans celui de ce trophée au nom allemand –je n’en  parle pas un seul mot- la créativité était au rendez-vous :

–          Certains n’ont nominé que des femmes  -parmi lesquels je ne suis pas et je ne me pose pas de question sur les raisons car ils donnent les raisons de leurs choix

–          D’autres que des hommes, je suis bien certaine que Mylène me nominerai si elle nominait des femmes –après Axelle et Florian hein !- la relation entre elle est moi est unique malgré le grand contraste entre les personnalités.

–          Un ne nomina point de mondoblogueur donc pas d’espoir pour une mondoblogueuse du fin fond du désert occupé  du grand nord inconnu du Mali qui ne serait habité que par des tribus arabo-berbères. Je vous avertis. Noire, je suis. Petit coup –coucou- à Gaïus Kowené de N’Goma. Je pense à toi  aussi,  ne te fait pas tuer hein !

–          Moi; je ne sais pas qui je nominerai jusqu’ici car ceux que je veux nominer soit m’ont nominé –la règle prohibe leur nomination-soit se sont déjà prêtés au jeu –Mylène, FBI, Mon binôme- ou sont récalcitrants à se soumettre à l’exercice  Alimou Sow, Florian Ngimbis, Adjmaël–donc je les laisse tranquille car je n’aime pas  enquiquiner les gens-

Vous comprendriez certainement que ce n’est pas pour avoir le plaisir de vous dévoiler mon personnage –que certain qualifient d’atypique-, car mon nomineur Mamady a déjà fait un portrait de moi que donnes 11 détails sur moi, mais quel homme ne serait pas content d’être le préféré d’un autre de par le monde ?

Donc voici Faty en 11 points :

  1. Fille d’expatriés maliens au Niger, j’en ai gardé un amour pour la gastronomie  et la musique nigérienne, le piment et la langue djerma que je parle toujours avec mes sœurs et mon frère.
  2. J’aime les motos, les voitures mais aussi le football, les jeux vidéo, les dessins animés et les bandes dessinés, les mangas, les films d’horreur, le reggae et le rap. Cela me donne un côté garçon manqué malgré mon aversion pour les pantalons.
  3. Mon défaut ? trop directe et têtue –comme l’âne qui emportera Sara  vers  la Mecque. Je partirai bien à la Mecque moi aussi mais pas à dos d’âne.
  4. J’aime la simplicité, la gentillesse  et la générosité chez une femme
  5. La fierté est ce que j’aime le plus chez l’homme si elle n’est pas confondue à l’égocentrisme.
  6. Je ne suis pas contre la polygamie, mais ce n’est pas une raison créer un fan’s club pour ma coépouse.
  7. Physique ? une femme pas grande sans être courte plutôt enveloppée. Energique. Rapide dans les gestes. Les bras courts mais cela ne m’empêche pas de conduire ma Djakarta.
  8. J’aime mon métier l’enseignement, écrire, discuter est un plaisir. La musique m’inspire.
  9. Je voyagerai tous les jours si je pouvais. J’aime le contact.
  10. Politiquement ? Socialiste jusqu’au jour où j’ai compris que les partis politiques ne l’utilisent que pour accéder au pouvoir. Maintenant il faudrait me convaincre de voter en juillet. J’ai peur pour mon pays. L’horizon n’est pas net.
  11. Je n’aimerai pas décevoir mes parents. Je demande toujours conseil avant de prendre une décision. Je ne change pas d’avis facilement.

B. 11 réponses  aux questions de Sara, Serge, Mamady, Boubacar…

credit photo: Google
credit photo: Google

Ne pouvant répondre aux 77 questions qui m’ont été posées je me propose de choisir celles qui m’arrangent le plus –en espérant que les funérailles de mon anonymat n’auront pas lieux aussitôt que ce billet sera publié.-

1. Pourquoi vous bloguez? (Serge)

Pour m’exprimer, exprimer mon humeur, mon humour, mes envies, mes projets, mon amour pour mon pays, mes convictions sans m’attarder son ma petite personne.

2. Quel est votre livre préféré ? (Serge)

Il s’agit d’un roman que j’ai lu au lycée. Il s’appelle « l’amour en héritage » de Judith Krantz. Une histoire émouvante que je n’ai pu oublier.  Après la lecture  de ce livre j’ai compris le pouvoir de l’amour et j’ai décidé d’aimer mon prochain. J’ai aussi aimé « Ségou ou les murailles de terre (je pense toujours de fer, pourquoi ???) de Maryse Condé. Ce livre m’a permis de créer un contact avec mon pays –le Mali- quand je me faisais traiter d’ « amenée par son pied » par les nigériens.

3. Quel est votre rapport au cinéma? C’est quoi votre film préféré? (Serge)

J’aime le cinéma. Il me permet de remplacer les heures de lecture que je ne peux plus me permettre. J’adore les séries US (les experts, profiler, New York police judiciaire), Vampire Diairies. J’ai plus de mal avec les films longs et épisodiques  qui ne peuvent me tenir en haleine. Je m’en désintéresse facilement comme des télénovelas. Quand les autres regardent les télénovelas je m’attèle à leur empêcher de comprendre en leur posant des questions sur les épisodes passés tout en faisant dos à la télé. Je ne suis jamais rentrée dans une salle de cinéma.

4. Quelle est  votre citation préférée ? (Mamady)

Je crois que les proverbes et autres adages sont une force de l’Afrique.  Ils démontrent  de notre sagesse. J’adore les utiliser dans mes phrases pour donner de la profondeur à mes idées « tout ce qui fait le pourtour de la maison fini par entrer par la porte » donc  « pourquoi pourchasser une souris qui habite ta maison ? » Mamady !

5. Qui êtes-vous vraiment ? (Pascaline)

Une simple citoyenne du Monde encrée à Tombouctou. Dans ma tête je suis toujours à Tombouctou.

6. Bloguer sans internet, c’est possible ? (Sara)

Non mon miroir, c’est impossible même si tu as une boule magique comme la sorcière dans blanche neige. C’est encore plus impossible quand il n’y pas d’électricité. Sauf si un génie invente un réseau qui marcherait de personne à personne… du monde entier. UN WIFI GEANT, Même-là on trouvera certainement le moyen de discriminer certains…ou/et… d’autres. Regarde le problème entre Israël et les arabes : les européens massacrent les juifs qui ne supportent pas de voir les arabes… et les Etats-Unis dans l’histoire???!!!  Miroir, miroir dis-moi la logique.

7. Êtes-vous superstitieux ? (Bouba)

OUI. !!! si je disais NON  pour répondre à mon image de femme rationaliste qui veut toujours la preuve ou des raisons plausibles aux situations je mentirais. Je dis « Bissimillah » toujours  avant d’enfourcher ma moto, de sortir de chez moi, d’allumer du feu, de poser ma marmite, de me servir d’un appareil neuf, de me coucher, de me lever…

8. Quel est votre rêve le plus fou ?(Pascaline)

Je suis un géant et j’attrape Sarko et je lui donne une fessée juste après son discours de Dakar…Non, je blague mais je  ne me rappelle jamais de mes rêves. Je suis complètement freudienne sur le sujet. Tu veux connaitre mes désirs ?

Personnellement ? Finir d’écrire mon livre sur les violences faites aux femmes pendant l’occupation des régions du nord du Mali et le voir publier.

Pour mon pays ? Repartir d’un autre pied avec une démocratie véritable avec des militaires forts qui  ne feront plus de coup d’état et ne pratiqueront plus le repli stratégique.

Pour l’Afrique ? Une union parfaite qui transcende les frontières et permet un envol véritable. Plus de corruption ni de népotisme. Un rêve…

Pour le monde ? Une paix véritable avec la disparition de la force de certains et de la faiblesse des autres. Encore un rêve…

9. Quelle est la plus importante chose que vous aimeriez faire dans la vie ?(je sais plus qui)

Amener mon père et ma mère en pèlerinage  à la Mecque.

10. Quelle est le personnage que vous admirez le plus au monde et pourquoi ? (Josiane)

Mon père. Maçon, analphabète, il a compris l’importance de l’éducation. Il a tout fait pour que moi et mes cinq frères et sœurs recevons la meilleure. Je suis fière de ma famille et c’est grâce à lui et ma mère bien sûr !

11. Dites-moi comment est votre pays avant que je ne débarque chez vous (Sneiba)

Le Mali est un pays très hospitalier mais fait de contraste comme beaucoup de pays africains. Si tu débarques à Bamako tu te demanderas pourquoi autant de motos, tu trouveras les routes étroites et les femmes sont très dépigmentées. Des minibus verts qui sillonnent les rues ? Ce sont des sotramas, nos transports communs. Ne sois pas étonné de voir des policiers dans tous les ronds-points et les carrefours : s’ils n’étaient pas là tous les bamakois seraient morts car l’incivisme est la plus grande qualité des maliens. Le sol est rouge et que d’arbres. je n’aime pas y passer le mois d’aout à cause des pluies. je suis du désert.

Tombouctou, ma ville est bien différente. Toute petite. Plein de mosquées. Du sable dans les rues. Avant le pseudo-djihadisme les filles étaient libres et s’habillaient à l’européenne. Maintenant c’est une autre histoire…on vit la peur des attentats suicides au ventre- ce n’est pas pour te dire de ne pas venir- Tombouctou a connu pire je pense. Le soir les vieux sont assis sous les quelques arbres. Le sport y est beaucoup pratiqué.

Mes 11 questions à mes 11 nominés

  1. Pourquoi nominer 11 personnes ?
  2. Peut-on réellement préférer 11 ?
  3. Moins de 11 personnes ?
  4. Et ces 11 préférés ne t’ont pas préféré ?
  5.  Et si tu nominais plus de 11 ?
  6. Ou si tu ne nominais personne ?
  7. Non et si tu nominais plutôt une seule personne 11 fois ?
  8. Que va-t-il t’arriver ?
  9. Que peut-il t’arriver ?
  10. C’est quoi ce nom ?
  11. Pourquoi un tel nom ?

Mes 11 nominés ?

Mes questions pourraient sembler saugrenues, mais bon ce sont celles qui me sont venues. N’ayant pas très envie de propager ce que certains ont appelé virus, fièvre, je crois que je peux me nominer  11 fois car ne m’ayant pas déjà nominé. Ces onze questions ci-haut ? je ne pense pas qu’elles soient matière à réponse…

A bientôt les amis

The following two tabs change content below.
Faty
Formation de psychologue, enseignante d'abord ensuite beaucoup d'autres métiers. ..engagée jusqu'au bout et eternelle amoureuse de sa ville natale , Tombouctou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *